Le tour du propriétaire

5 mars 2021

Chez Pied de Biche, nous sommes particulièrement fiers de nos artisans et de leur savoir-faire. C’est depuis leurs ateliers au Portugal qu’ils confectionnent à la main, ce que vous portez aux pieds. 

En hommage à tout ce travail d’orfèvre, Clément, notre chargé de production vous propose une immersion dans les coulisses d’une production made in Porto. Notamment dans celle des Frisco V3, nos sneakers en cuir pour homme et femme, actuellement en cours de prototypage à l’occasion de leur sortie en précommande le 17 mars 2021. 

Comme dirait Grand-Père :
“Quand on est fier, il n’y a pas de raison de se taire !”

1. D'abord, le magasin.

Des Sneakers sans un cuir de qualité, ce serait un peu comme du beurre sans sel ou du pain sans confiture : pas grand chose.
Le magasin” comme on l’appelle, c’est donc l’endroit où l’on stocke tous ces beaux cuirs.

2. Une p'tite coupe

Le cuir, c’est ok. 
Il faut désormais tailler les empiècements qui constituent nos souliers. Une étape réservée au modéliste qui développe un patron pour chaque modèle. C’est du boulot. 
Grâce à ce patron et à plusieurs emporte-pièces, nous pouvons découper le cuir de façon précise et avec, comme toujours, beaucoup de minutie. 

Ah ! On a failli oublier : c’est aussi sur cette chaîne de coupure que nos fameuses Biches sont embossées sur vos souliers ! 

3. La chaîne de piqûre

Étape 1

La tige

Une fois découpées, les pièces passent entre les mains des artisans en charge de la chaîne de piqûre. Ils forment alors la tige de vos souliers.
La tige, c’est l’ensemble des empiècements en cuir qui composent la chaussure sans la semelle. En gros, c’est ça 👉

Étape 2

Le cousu-retourné

Sur cette chaîne, nous assemblons également la tige et la doublure. 

Abracadabra, en un tour de main, nos artisans font disparaître les coutures grâce à la technique du “cousu-retourné”. Pas mal, non ?

Étape 3

Le cousu Strobel

Le “cousu Strobel”, une des principales caractéristiques de nos Sneakers en cuir, est lui aussi réalisé sur cette chaîne de production.
Son concept est simple : la tige et la première de montage sont assemblées, point par point. Ce savoir-faire garantit la longévité de vos souliers, et ça, c’est tout ce que l’on recherche (et vous aussi d’ailleurs).

Nous y sommes presque !

4. Le montage

La tige est là, il faut désormais lui donner sa forme. C’est quand même mieux.

Pour cela, elle est posée sur un “last”, une sorte d’embauchoir dont la forme est propre à chaque modèle et chaque pointure. On vous laisse faire le calcul du nombre de “last” chez Pied de Biche ! 
Grâce à la pression et les mains confirmées de nos artisans, les chaussures prennent alors la forme désirée. 

Puis on va préparer le dessous de la chaussure pour que la semelle y adhère par-fai-te-ment et que le tout puisse fusionner, vous voyez.

Et après ?

Après, nous posons la semelle pour la coudre latéralement afin qu’elle ne vous lâche pas (d’une semelle justement). 

Nous réalisons alors les finitions des souliers et les expédions dans nos boutiques et notre centre de logistique. Ensuite, à eux de jouer pour trouver leurs heureux propriétaires !

Tadam. La boucle est bouclée. 
Désormais vous savez tout. 

Chez Pied de Biche, c’est comme ça que l’on fait une paire de Sneakers en cuir.

Il n'y en aura pas pour tout le monde.

Psssst !

Ne manquez pas la sortie de la Frisco V3, une sneakers en cuir pour Homme et Femme, disponible en précommande à partir du 17 mars 2021. 

À lire également
Deux Mille Vin

Deux Mille Vin

jeudi 31 décembre
2544926213294982678
2544548251726897750
2543501325187186723
2543098807655360304
2542373346022465496
2542215374607567181